Dernières News

L’Ecurie des Chevaux de Feu au Montecarlo historique 2019, Yves et son Alfasud

22ème Rallye de Monte Carlo en Alfasud
Equipage n° 157 Y.Thirouin – J.Rebérioux

Départ grandiose devant le parvis de la cathédrale de Reims le 1 février a 19h30 pour
notre Alfasud. L’assistance nous suit. L’étape de concentration s’est bien déroulée et nous
pouvons récupérer pendant une bonne heure au CH de Bourgouin-Jallieu où d’autres
itinéraires nous rejoignent.
Il reste encore plus de 200km avant Buis les Baronnies où toutes les voitures se
regroupent. Nous avons pris un peu d’avance pour monter les roues cloutées avec
l’assistance, avant le CH car après on démarre très vite par la ZR du col du Perty de 49km
dont on nous dit qu’elle peut être gelée. Au départ on nous annonce la moyenne
«conditions normales» un peu plus de 49km/h!
En fait très vite on rencontre la neige et il y en a épais! Il faut s’habituer avec l’auto que je
n’ai jamais conduit dans ces conditions, l’essentiel est de rester sur la route. Je trouve que
ça passe pas mal et je me dis qu’on devrait être assez bien… On rattrape le retard sur le
sec.

Et sans tarder on en chaine sur la ZR de La Motte Chalançon de 22km. pas de neige ni
glace il s’agit juste de réguler en recalant constamment la distance, pas toujours facile.

C’est tout pour aujourd’hui il faut quand même rentrer à Valence et, à cause des
manifestations de gilets jaunes, nous restons bloqués à 31km de l’arrivée sous la pluie au
CH de Crest. le temps de jeter un oeil sur notre classement:
159èmes dans la ZR1, déception même si on est juste devant Monsieur Jürgen Barth. Il
faut dire aussi que les moyennes plus faibles on été un peu avantagées, il y en à 40
devant nous.

Pour la ZR2 on fini 104èmes avec 90 points dans un mouchoir de poche: ça représente 9
secondes d’écart total avec le temps idéal, réparti sur 4 contrôles.
Par rapport au rallye de 2016 nous constatons que les écarts se sont bien resserrés. Il faut
dire que l’instrumentation a bien évoluée, nombreux sont ceux qui se calent au GPS!!
Rentrés à Valence on va direct au lit…
Le lendemain on attaque l’Ardèche, un gros morceau surtout avec la neige. On nous parle
d’ailleurs de l’annulation de Burzet, ma préférée.
ZR 03 col de Faux, on est vite dans la neige, mais ça va mieux qu’hier, sauf qu’en sortie
d’une épingle je mets une roue dans une rigole à la corde et la voiture se plante! Avec
l’aide d’un spectateur on ressort mais deux minutes de perdues. Sanction 3830pts à
l’arrivée.
A la pause à Antraigues on nous annonce l’annulation des 3 autres ZR de la journée. Trop
de vents donc des congères. On rallie Saint Agrèves en liaison où on se fait plaisir sur la
neige. Beaucoup d’attente pour rentrer finalement à Valence. Pourvu que demain le
Vercors soit praticable!

Le lendemain on est pas déçu: Neige sur la liaison avec des paysages magnifiques et
beaucoup de conduite sur la neige. La 1ère ZR de la journée c’est l’Echarasson,
classiquement très enneigé. Faute dès le début de la ZR, impossible de rattraper le retard
et avec 10 points de contrôle en 6km la sanction est de 3160pts, place 194!!
La ZR suivante le col des Deux de presque 30km est moins enneigée et je prends un bon
départ on fini donc 73ème avec 270pts, les écarts sont moins grands.
Le col de la Ménée est bloqué par une avalanche donc la ZR est annulée. Incident sur la
route, on se prend une pierre et on éclate un peu clou à l’arrière, changement de roue vite
fait et on retrouve l’assistance pour inverser les roues cloutées.
Il en reste encore une, Le col de Chaux de 24km, un peu de neige plus facile, les écarts
sont faible, on finit 113éme avec 160pts sur 8 controles.

Retour vers Valence nous sommes 114èmes avec 12930pts (le premier en a 720!!)
Pour l’étape finale on ne peut que remonter
Le lendemain départ à 6h30, la journée va être longue: 3 ZR et redescente à Monaco et la
fameuse nuit du Turini avec deux autres ZR. Mais il ya du soleil.
Nous arrivons à Saint Nazaire le Désert pour la première. Comme il est tôt il y a encore de
la neige gelée et du verglas surtout sur les zones ombragées. Prudence, ça nous vaudra
la 119ème place, avec 41 moyennes inférieures qui nous passent devant car avec le soleil
les conditions sont meilleures pour eux.
La suivante, Reychasset, est moins piègeuse mais on finit 156èmes avec 300pts sur 15
contrôles toujours aussi serré quand ça roule!
L’assistance nous attends pour remettre les thermopompes car la route est longue jusqu’à
Monaco et la boucle d’Entrevaux doit être sèche.
Je laisse le volant à Jean qui préfère le sec à la neige (c’est pas sa voiture!)
Pour cette ZR on prends 410pts. J’avoue que je me débrouille mieux au volant qu’à la
navigation/régulation: c’est compliqué de recaler sans arrêt l’appareil de mesure et
d’annoncer les notes au pilote.
On rentre sur Monaco pour un peu de repos avant la nuit. On est 101èmes, aux portes du
top 100.

Un peu de repos à l’hôtel et nous nous préparons pour la nuit en commençant par un
buffet festif sur le port!
Départ pour le Turini vers 21h30
On attaque cette ZR le couteau entre les dents avec les pneus contact. Mais dès le départ
quelque chose cloche dans l’appareil de mesure ça me déstabilise et je ne crois pas au
retard qu’il m’annonce… Mais au bout d’un moment je me rends à l’évidence je ne suis
pas assez rapide… Impossible de rattraper puis on arrive sur de la neige et du verglas:
pas prévus au programme! Sur la fin je rattrape le retard mais le mal est fait. 131ème avec
10050pts! 23 points de contrôle. J’ai été mauvais. Le premier n’a pris que 340 mais avec
une Lancia Stratos!
Pour la suivante, avec le col de Porte c’est plus simple et pas de neige mais beaucoup
d’épingles qui cassent la moyenne. 115ème et 760pts en 15 contrôles c’est plus serré.
On rentre à Monaco pour sabrer le Champagne sur le port. Bien sur, on a perdu quelques
places: 104èmes avec un total de 25730pts! Le premier n’en a que 1670!

Mais globalement cette édition s’est très bien passée, pas de problèmes sur la voiture,
une assistance au top, surtout pour les ravitaillements c’est important, une bonne entente
avec mon copilote même si il aurait préféré conduire un peu plus. Et aussi des conditions
vraiment hivernale faisant de cette 22émé édition un vrai Rallye de Monte Carlo organisé
de main de maitre par l’ACM.
Merci à tous, nos sponsors DEKRA et pneucollection.com, nos assistants Laurent et
Carlos, mon copilote Jean et tout ceux qui nous ont aidés et encouragés pour la
préparation de la voiture er lors du Rallye.
Et nous sommes fiers d’avoir porté les couleurs de l’Ecurie des Chevaux de Feux du
CARF, en souvenir aussi des anciens de la belle époque et dont certains nous manquent.

Yves T.

Laisser une réponse