Dernières News

Carfiste dans la course, Dominique à la Ronde de la brie

Ronde de la Brie 2016 : Le CARF était représenté !

Les 1er et 2 oct 2016, la Ronde de la Brie en était à sa 4ème édition. Il s’agit d’un rallye de navigation et de régularité organisé par Fenec Evasion. Cette année, pendant les préparatifs du samedi matin, ambiance musicale jazzy, radio locale FM77, dégustation de Brie de Meaux bien sûr, car précisément c’est de la Place Henri IV de Meaux qu’avait lieu le départ, en présence de Monsieur le Maire, Jean-François Copé en personne. Eh oui, pour vous dire que dans la région, ce rallye bénéficie d’une belle renommée. 36 voitures au départ. L’organisateur accepte toutes les anciennes de plus de 20 ans et les GT modernes sur dossier, créant ainsi deux classements séparés.

Le road book est distribué une minute avant le départ. Le parcours, secret donc se compose de 4 étapes : deux le samedi après-midi, une de nuit et une le dimanche matin pour un total de près de 400 kilomètres. Le road book est en fléché-métré. De temps à autre, une indication de cap permet de prendre la bonne route, ce qui signifie que la boussole est obligatoire. De nombreux contrôles de passage sont disséminés le long de chaque étape, avec des prises de temps intermédiaires créant ainsi des pénalités (lourdes) aux trop rapides, et plus faibles pour les trop lents.

Nous étions engagés en modernes. J’avais sorti mon GTV 916 – 3,2 l V6 rouge qui fait toujours forte impression dans le public même parmi les Porsche et autres Audi aux couleurs, en général, beaucoup plus neutres. Forte impression aussi grâce à son bruit fantastique créé par un échappement Novitec dont les quatre sorties remontant vers le ciel ne passent pas inaperçues.

Notre rallye nous a emmenés sur les (toutes) petites routes de l’Aisne et de Seine-et-Marne. C’est vrai que par moment çà raclait fort. Un peu d’entretien ferait du bien, c’est certain. Les trois premières étapes se sont merveilleusement bien passées. Peu de galères. Cela nous laissait entrevoir un podium sympathique. Mais le dimanche, il en fut tout autre. Nous avons « jardiné » selon l’expression consacrée. Nous n’étions pas les seuls, mais nous avons buté sur un certain nombre d’indication après seulement 20 km, perdant plus d’une demi-heure… Les jeux étaient faits. … Nous ferons mieux la prochaine fois. Nous avons néanmoins passé un week-end très agréable. Le nombre limité – volontairement – de voitures au départ, crée une ambiance formidable, des temps d’attente pas trop longs, pour un prix d’engagement très raisonnable. Et puis, la voiture a été super. On n’a rien cassé et c’est déjà une belle satisfaction. D’ailleurs toutes les voitures sont rentrées à bon port, y compris celles qui accusent un âge certain comme cette Traction avant ou cette Autin Healey 3000. Bravo. Il me reste à investir dans un tripmaster plus performant et dans un éclairage plus efficace. Ah, oui, même en amateur, c’est déjà la course à l’armenent !

Alfistement vôtre

Dominique DELMOTTE

Laisser une réponse